les éditions delagare & cie

THÉÂTRE

métamorphoses

6 MARS 2020 À 20H
SCOLAIRES : À 14H30

Je m’appelle Io, fille du fleuve Inachus. Jupiter me changea en vache après m’avoir violée. Et cela pour dissimuler sa passion aux yeux de Junon. J’ai traversé la terre sans pouvoir dénoncer ma douleur ni mon sort, pour enfin retrouver forme et voix sous les étoiles d’une certaine nuit, en Égypte.

Tarif normal : 13 € / Tarif réduit : 10 €

Durée : 70 minutes

Compagnie : Why Theatre

D’après : Ovide

Adaptation et dramaturgie : Sarah di Bella

Mise en scène : Luca Giacomoni

Assistanat à la mise en scène : Giuseppina Comito

Chant : Eugénie De Mey

Interprété par : Diariatou Basse, Léna Dangreaux, Laëtitia Eïdo, Clémence Josseau, Hadassah Njengue, Sylvie Togba

Création lumière : Bartolo Filippone

Le mythe de la jeune prêtresse Io, changée en génisse. Le drame d’Écho, incapable de dire « je » et ne pouvant que répéter les dernières paroles de son amoureux Narcisse. L’histoire de la nymphe Daphné, qui préféra être changée en laurier plutôt que de céder aux avances d’Apollon. Le destin des soeurs Procné et Philomèle, mutées en oiseaux pour échapper à la vengeance de Térée, et celui d’Arachné, transformée en araignée pour avoir osé surpasser la déesse Athéna. Quel sens ont aujourd’hui ces transformations ? 

 

Dans la continuité de son travail sur Iliade, Luca Giacomoni questionne les dynamiques de la violence et des systèmes de domination, mélangeant au plateau comédiennes
professionnelles et non-professionnelles. Le poème d’Ovide devient ainsi une occasion de donner à voir l’invisible
et de faire entendre des voix qui passent habituellement
sous silence.

 

Note de mise en scène

Dans Iliade, spectacle créé en 2017 au centre pénitentiaire de Meaux, la question de la violence était posée au cœur d’un univers masculin par le prisme des lois du respect et des codes de l’honneur. Dans Métamorphoses, la recherche se poursuit dans le cadre d’un univers féminin, qui porte les marques d’autres lois et codes culturels légitimant toutes sortes d’abus. Dans les deux cas, le mythe intervient dans un espace-temps archaïque, universel, et permet à des individus aux parcours de vie différents de se rencontrer. Nous avons voulu nous approcher de ceux et celles qui peuvent dire le mieux ce dont il est question et dont les voix restent souvent inaudibles. Dans les deux cas, nous avons souhaité collaborer avec des professionnels et des non-professionnels pour revivre le théâtre à la lumière de son sens premier. Tout ça fait qu’Iliade etMétamorphoses forment à mes yeux un seul dytique.

 

La Cie Why Theatre

L’association WHY THEATRE a été créé en 2013 par Luca Giacomoni, avec l’ambition d’en faire une scène des arts du récit associée au laboratoire de recherche WHY STORIES, structure fondée par Luca Giacomoni et Andrea Zubialde, développant des formations à destination d’artistes désireux d’explorer l’art de la narration. Au sein de WHY THEATRE, Luca Giacomoni poursuit un travail mêlant professionnels et non-professionnels, en allant à la rencontre de publics exclus, au sein de la société comme du champ culturel : malades, personnes victimes de violences, jeunes en difficulté d’insertion, etc. Son travail se fonde sur des ateliers menés auprès de publics spécifiques, dont les récits, l’énergie, l’expérience éclairent différemment les grandes œuvres classiques.

 

Production Why Theatre en partenariat avec la Maison des Femmes de Saint-Denis Soutiens Ville de Paris, fondation Meyer pour le développement culturel et artistique, fondation Humanités, Digital et Numérique, fondation L’Accompagnatrice, fondation Les Ailes, fondation Berger-Levrault, Adami, Spedidam , dispositif d’insertion de l’École du Théâtre national de Bretagne , Studio Théâtre de Stains, Gare au Théâtre, Théâtre de la Tempête

 

WWW.FACEBOOK.COM/WHYTHEATRE